Vacances : louer serein et (r)assuré

Avant de louer votre maison de vacances ou de choisir vous-même une location pour cet été, avez-vous pensé à l’assurance de votre bien ou de celui que vous allez habiter ? Voici quelques conseils pour partir en vacances serein en étant sûr de l’assurance de vos responsabilités.

Vous êtes propriétaire

Les propriétaires qui ne comptent pas louer leur maison ne sont pas exempts de toute mesure de prévention : votre absence nécessite de vérifier la conformité de vos mesures de sécurité aux exigences de votre contrat multirisques habitation. Vos volets ferment-ils correctement ? Votre alarme est-elle toujours en marche ? etc… Si cela n’est pas en adéquation avec votre contrat, vous risquez de ne recevoir aucune indemnité en cas de vol.

Vérifiez aussi votre contrat si vous vous absentez plus de 90 jours (inhabitation de longue durée). Certains contrats multirisques habitation prévoient en effet une clause d’inhabitation excluant la garantie vol dans ce cas de figure. Rapprochez-vous de votre assureur et faites appel à une entreprise de télésurveillance pour plus de sérénité.

En tant que propriétaire louant votre maison, vous pouvez prendre à votre charge l’assurance habitation de deux manières :

  • En renonçant à exercer un recours contre le locataire responsable en cas d’incendie ou de dégâts des eaux. C’est « l’abandon de recours » ou la « renonciation à recours », clause qui doit figurer dans l’engagement de location et dans le contrat d’assurance du propriétaire. En cas de dégât des eaux ou d’incendie, la responsabilité du locataire demeure, en revanche, entière à l’égard des voisins et des tiers (à l’exception du propriétaire). Le locataire doit donc vérifier dans son contrat multirisques habitation qu’il est bien couvert pour cette situation.
  • En souscrivant une assurance « pour le compte de qui il appartiendra » avec abandon de recours. Votre locataire est alors couvert par votre garantie pour l’incendie et les dégâts des eaux, même à l’égard des voisins et des tiers.

Les autres dégradations commises par votre locataire restent, en revanche, à sa charge.

Avant de louer, voici les précautions que vous devez prendre :

  • Informez votre assureur de la location saisonnière de votre bien
  • Vérifiez que votre garantie de responsabilité civile propriétaire fonctionne à l’égard des locataires, notamment en cas de dommages corporels. Ajoutez, si nécessaire, la garantie « recours des locataires contre le propriétaire » qui permettra votre couverture en cas de défaut d’entretien du bâtiment à l’origine de dommages causés au locataire (par un incendie ou un dégât des eaux.)
  • Choisissez une assurance « pour le compte de qui il appartiendra » ou ajoutez la clause « abandon de recours »

En cas d’incendie, de dégât des eaux, d’accident, vous devez déclarer immédiatement le sinistre à votre assureur et faire procéder à une expertise avant la fin des vacances. Si vous ne l’obtenez pas rapidement, rédigez avec le locataire un état des lieux mentionnant les dégâts ou faites établir un constat d’huissier.

Menu